Un communiqué  rendu public par  Amnesty  internationale, ce mercredi 10 juin, sur les exactions des militaires contre les civils au Mali, Burkina Faso et au Niger fait état de  200 victimes d’homicides illégaux ou de disparitions forcées entre février et mars 2020. – Maliweb.net – L’organisation de ...

Lire la suite...


WordPress Theme built by Shufflehound.
WordPress Lightbox Plugin